La gamme Ages sur Switch est une série que j’apprécie beaucoup. Elle est pleine de surprises, de jeux totalement inédits (ou rarement vue dans des compiles SEGA). A chaque fois, enfin me concernant, je ne peux que constater que le studio M2 derrière ces adaptations fait vraiment un boulot remarquable. Quand Manji m’a proposé d’écrire un article sur Thunder Force AC, je me suis porté volontaire car premièrement, je ne dis jamais non à un jeu gratuit lol mais surtout je voulais voir comment le studio M2 allait sublimer ce titre qui a fait les heures de gloire de la Mega Drive puis de l’arcade au début des années 90.

Petit hic cependant, me concernant, mon expérience en shoot em up à scrollings se limite à Fantasy Zone, Gynoug et un clone de 1942 sur Mega Drive. Je vais devoir sortir de ma zone de confort et me retrousser les manches.

Tonnerre

Thunder Force AC est également connu comme Thunder Force III. Il s’agit d’un un jeu de shoot à scrolling horizontal développé par Technosoft et édité par SEGA. Le jeu est sorti sur Mega Drive puis en arcade en 1990. Le but du jeu est simple, survivre à la traversée des différents environnements (Ici au nombre de 8) avec votre vaisseau spatial en dégommant tout ce qui vole, boss compris. Pour cela et comme tout shoot them up, il est possible d’upgrader notre armement en ramassant des items à travers le niveau. Il nous est également possible de choisir la vitesse de déplacement de notre vaisseau et notre arme en fonction de la situation et de l’apparition des ennemis. Cependant, au moindre contact (ennemis, sol ou plafond), la punition est radicale, on perd une vie et notre bonus de tir.

Si vous êtes un adepte de nos podcasts, vous connaissez forcement la musique d’intro de ce jeu car elle fait partie de notre générique de podcast.

Thunder Force AC est le deuxième jeu de la licence Thunder Force disponible dans la gamme Ages, le quatrième opus fut le premier à sortir sur Switch en septembre 2018.

Foudre

Comme à son accoutumée, le studio M2 nous offre une version ++ de ce classique du JV. On peut comme toujours choisir à travers les options la version japonaise (Old) ou international (New), le nombre de vies et le panel qui sert de décor à l’écran ou des filtres rétros.

Le mode normal permet de profiter du jeu en mode arcade perfect avec 6 crédits.

Le mode Kids (équivalent au mode Ages) est une version réajustée du mode arcade avec une difficulté assouplie afin de rendre le jeu accessible au plus grand nombre. On ne perd plus son bonus d’arme en cas de perte de vie, on a également 9 crédits au lieu de 6, les ennemis sont plus faibles et les boss moins coriaces. On peut également avoir un bouclier lorsqu’on réapparait après avoir été descendu par un ennemi (en fonction du vaisseau de départ). De quoi parcourir le jeu sans frustration, un excellent mode découverte pour les…… (grands) enfants.

On a toujours la possibilité de sauvegarder sa partie, une chose bien pratique compte tenu de la difficulté du mode arcade.

Afin de rajouter à la durée de vie et pour varier aussi le gameplay, nous débloquons en jouant des vaisseaux des épisodes précédents et diverses améliorations d’armement. Certes ce n’est pas Byzance mais c’est toujours agréable de voir ce petit écran violet popper en fin de run.

Eclair

Concernant mon petit retex autour de ce titre, plutôt bonne surprise même si mon principale ennemi était ni un boss ou un niveau particulier mais tout simplement le….. décor. J’ai perdu un nombre incalculable de vies en heurtant le sol, le plafond ou des plateformes mobiles (et mon armement par la même occasion), c’est le « Galcia au couteau du titre » comme dirait Sebka. Expression hommage à notre dernier podcast sur SOR4 dispo ici.

Les niveaux sont variés et sonnent très années 90 avec les traditionnels levels forêt, lave, aquatique ou encore usine. J’ai une petite préférence pour le niveau d’abordage de l’ENORME croiseur interstellaire, notre vaisseau semble tellement minuscule en comparaison. Graphiquement, je n’ai qu’une chose à reprocher au titre c’est que par endroit, le premier plan et l’arrière plan se confondent. On a du mal à décerner le décor du sol et cela finit généralement tragiquement.

Hormis ça, pas grand-chose à signaler, pour un jeu de 30 ans et malgré mon manque d’expérience, j’ai pris un grand plaisir à parcourir ce Thunder Force AC. Si vous voulez un bon jeu de shoot à transporter partout et pour pas trop cher, ce jeu est une bonne alternative. De plus, la gamme « Ages » étant régulièrement en promo sur le store Nintendo, il sera possible dans un futur proche de se plaisir en profitant d’une bonne réduc.  

(Visited 42 times, 1 visits today)