ninja Jean claude

Ninja Jean Claude, le Shinobi à la française (chaine youtube Bruno Rocca)

Go Ninja go, Ninja go, Ninja go…, Haaaa les années 80, période phare de bon nombre d’en nous. La nuque longue, les vestes à épaulettes, les chemise fluos (d’ailleurs rien n’est plus efficace qu’un clip des Musclés pour régler les couleurs d’un tube cathodique, c’est nettement plus efficaces et plus distrayant qu’une mire), Madonna « jeune » et les musiques comprenant toujours soit un solo de guitare électrique ou un solo de synthé. Mais surtout, le kiff extrême (ou pas), les films de Ninja de Michael Dudikoff et l’âge d’or de l’arcade.

Oui, mes amis, je suis sur qu’en lisant ces quelques lignes, moultes souvenirs vous reviennent en tête. Et pour moi, il n’y a pas de meilleur représentant de l’assassin japonais que Joe Musashi et la saga Shinobi dont le premier opus a débarqué récemment dans la gamme SEGA Ages sur l’E-shop de Nintendo.

Est-ce que cette adaptation qui a fait les heures de gloire de SEGA vaut-elle son pesant de shurikens ?

Petit rappel :

La-revolution-arcade-de-Sega

Je vous conseille toujours le dernier livre publié par chez Third Edition écrit par Ken Horowitz. Si comme nous, vous êtes un amoureux inconditionnel de la marque au Logo bleu et que vous avez dépensé des centaines de pièces dans leurs machines à sous distractives, cet ouvrage est pour vous. Chacune de nos licences préférées y sont détaillées et ce depuis la naissance de l’arcade chez SEGA. C’est une vraie mine d’or d’informations, faire du repompage ne rendrait pas service à l’ouvrage ni à l’auteur. C’est un excellent complément à la gamme « Ages » de la Switch.

Un contenu arcade perfect plus :

Shinobi menue

Les habitués de la gamme « Ages » ne seront pas perdus, le contenu est quasi similaire aux autres jeux disponibles sur l’E-shop. Un mode arcade, un mode Ages, un menu option pour régler la difficulté du soft, la région (Japon / international), le nombre de vies, filtres ect…. Ça reste du grand classique.

Concernant le mode Arcade et le mode Ages, ce qui faisait défaut sur Fantasy Zone est ici corrigé. Je parle bien sûr du Rewind, une fois l’option « Time reverse » sur ON, il est possible de bénéficier d’un petit retour en arrière de quelques secondes. Chose plutôt agréable car pour ceux qui l’ignoraient encore, contrairement à son adaptation sortie sur la Master System, il n’y a pas de barre de vie dans la version arcade. C’est du Die & Retry à l’ancienne qui te prenait 5 Francs toutes les 3 vies, ici avec la version Switch, un coup de gâchette et c’est réglé. Chose bien sympa également, le nombre de continues est également illimité et il est possible de choisir son niveau et son tableau (début – milieu – Boss) une fois que celui-ci a été parcouru au moins une fois. Et si cela ne suffisait pas, il y a aussi toujours moyen d’enregistrer sa progression en passant par le menu pause en court de partie. On ne peut pas faire plus accessible pour le joueur lambda.

Les différences entre le mode le mode arcade et le mode « Ages » sont minimes, contrairement au mode arcade où la moindre touchette est punitive, ici nous avons « 2 chances » avant de perdre une vie. Nous ne jouons plus Joe Musashi mais un ninja blanc qui devient « ninja rouge » une fois touché. Nos tirs sont également upgradés de base. On peut considérer ce mode comme un mode « easy ». Dans tous les cas, le but est de parcourir les 5 niveaux, de libérer les enfants kidnappés et détruire l’organisation « Zeed ».

Si vous êtes un accro du high score ou extrêmement téméraire, en fonction de votre résultat, vous serez peut-être dans le classement mondial. Attention toutefois, la moindre modification d’une option ou l’activation du reverse vous fera basculer du mode arcade au mode freestyle. Il est également possible de regarder les meilleurs pour s’en inspirer pour ses prochaines parties.

Graphiquement, le jeu est arcade perfect cependant M2 a réussi à rendre le jeu aussi beau en nomade qu’en docké sur nos écrans modernes. Pour infos, le jeu est sorti en 1987 sur System 16 avec une résolution originale de 320 x 224 très loin de nos standards actuels. Comme dit plus haut, il est possible d’appliquer différents filtres scanlines ou lissage mais me concernant, je ne suis pas fan, je trouve que cela ne rend pas hommage au titre et je préfère jouer avec les graphismes de base.

Un jeu pour le prix d’un menu A :

Alors est-ce que cette version de Shinobi vaut-elle le coup ? en bon normand (je ne m’appelle pas Machintruc76 pour rien ^^) je dirais oui et non. La version Arcade de Shinobi est disponible sur pas mal de supports et de compilations, si vous l’avez déjà dans votre ludothèque, clairement cette version ne vous apportera certainement rien de plus. Si vous n’avez pas eu l’occasion d’acquérir ce titre, le fait qu’il soit maintenant disponible sur le store de Nintendo peut être une bonne occasion de sauter le pas. Pour le prix de 6 makis avoir un hit de l’arcade toujours à portée de mains, pourquoi se priver ?

Coming song, dans mon prochain article, on reparle bagarre. 😉 😊

Double dragon film 2

 

(Visited 7 times, 1 visits today)