Ce n’est plus un secret, SEGA à tendance à recycler ses licences phares et parfois même « louer » (sous licence) le nom de ses anciennes machines à des constructeurs tiers. On l’a constaté ces dernières années avec des consoles Atgames et diverses compiles avec une qualité parfois mitigée. Cependant, notre constructeur préféré de (feu) Haneda semble depuis 2018 décidé à reprendre les choses en mains personnellement. Grâce à cette décision on a eu droit à une superbe Mega Drive Mini mais aussi le développement de la gamme SEGA Ages sur Switch.

SEGA Ages d’Or

La gamme Sega Ages a débarqué sur la Switch via le Nintendo eShop (uniquement en démat donc) en septembre 2018 avec comme premiers jeux 2 hits de la Mega Drive : Sonic 1 & ThunderForce IV. En toute honnêteté, cette annonce à l’époque m’avait un peu déconcerté, je ne comprenais pas l’utilité de vendre des jeux Mega Drive à l’unité sur le store alors que la compile a finalement était annoncée sur Switch. De plus, Sonic 1 faisait partie des jeux présents sur la cartouche Mega Drive Classics. Donc je la sentais moyen en l’état l’arrivée de cette nouvelle gamme.

Est-ce que plusieurs joueurs ont montré leur réticence (ou est-ce que mes prières ont été exaucées), voilà que débarque en décembre de la même année sur le Store Nintendo la version 8 bits de Phantasy Star suivie en janvier par la version ARCADE du génialissime Outrun. Tout au long de l’année 2019, la sélection Sega Ages sur le store virtuel de l’hybride de Nintendo s’étoffe. Tous les trimestres (ou presque) deux nouvelles sorties. Gain Ground (Arcade) & Alex Kidd in Miracle World (MS) en mars ; Wonder Boy : Monster Land (MS) & Virtua Racing (Arcade) en juin ; Puyo Puyo (Arcade/MD) & Space Harrier en Aout et enfin Columns 2 (Arcade) et Icidant-R (Arcade) en Octobre.

YES !!!! On l’a tous rêvé, ENFIN Sega l’a fait. Sega propose autres choses que du portage facile 16 bits. Sega ressort ces licences mythiques de la naphtaline de la meilleur des façons. La marque ose reprendre des risques, ENFIN Sega propose autre chose. En tant que Legacien, ça fait vraiment du bien. Prix du jeu 6.99€ hors réduction, il y a de quoi faire vibrer la fibre nostalgique de nombreux joueurs et de quoi se remémorer l’époque où on se faisait des cagnottes de pièces de 5 & 10 Francs.

Derrière ce magnifique dépoussiérage il y a un réel savoir-faire, celui du studio M2

Studio M2 : 「面白さ至上主義」

M2 adresse studio

« Fun Above All Else » (Du plaisir avant tout), voilà la devise de ce studio basé a Tennodai, Abiko City, Chiba au Japon. On imagine tous les studios de JV japonais avec des grands bâtiments ou dans des zones industrielles passantes, avec des pancartes à néon sur la rue. Ben là le studio est situé à l’étage d’une supérette à côté d’une salle de sport.

Malgré la taille modeste de l’entreprise (elle compte 51 personnes dans son effectif), elle s’est taillée une solide réputation dans la conversion de jeux retros sur les consoles Next Gen. On connaît le studio aujourd’hui pour la gamme « Ages » sur Switch mais le studio travaille en collaboration avec Sega & Nintendo depuis plus de 15 ans (ou presque). Rappelez-vous de la pas si lointaine époque de la Wii et de sa console virtuelle ; M2 a adapté et sorti sur cette machine la série Mega Drive/Genesis en 2006; les jeux Sega pour la gamme Virtual Console Arcade ainsi que les jeux Master System le long de l’année 2009. Les jeux Sega 3D Classics pour la portable de Nintendo sortis entre 2012 et 2016, série qui ne comporte pas loin de 29 jeux de la SG-1000 à la Mega Drive en passant par l’arcade (Dommage qu’une partie de titres ne soit pas sortie chez nous). Petit article de notre Taulier sur les jeux sortis sur 3DS.

Je ne parle encore que des jeux / portage Sega mais l’entreprise a aussi fait le portage des jeux NEOGEO et a même auto publié son premier jeu console en décembre 2016 : Battle Garegga Rev.2016.

Pour moi les développeurs du studio M2 sont des magiciens, prenons l’exemple de l’excellent Virtua Racing, titre pour lequel j’ai craqué Day1. L’idée d’adapter ce hit de l’arcade sur une console de Nintendo n’est pas nouvelle, les premières esquisses pour convertir ce jeu remonte à 2014-2017 pour la gamme « 3D classics » de la Nintendo 3DS. Malheureusement, le titre n’a jamais dépassé le stade de l’étude.

A l’annonce de la création de la gamme « Ages » sur Switch le studio M2 remit le pied sur l’accélérateur. Exit la version 32X initialement prévue il y a quelques années, la version Switch se base sur la version Arcade du titre de SEGA. Mais là où je trouve que le studio a fait fort, c’est que le jeu est vraiment en arcade perfect. 60 images/secondes en solo, 30 Fps en multi mais SURTOUT JOUABLE JUSQU’A 8 en local comme les vraies bécanes d’époque. Le tout réhaussé avec une image en HD du plus belle effet (merci la 3D non texturé) que ce soit en mode portable ou docké. On n’a qu’une seule envie, venger tous les ados qui sont passés sur Televisator 2 et qui ont perdu en final leur Mega Drive contre Cyril Drevet. On peut même jouer en mode portable à 2 joueurs en étant l’un en face de l’autre en écran splitté. Merci a Romgame pour une partie des infos.

Bref quand on voit de quoi le studio est capable, quoi de mieux que de lancer l’année en dépoussiérant encore 2 nouvelles licences ? (et d’en avoir annoncé d’autres à venir)

« Fun Above All Else » ……😊

shoot them up arc-en-ciel: Fantasy Zone.

La-revolution-arcade-de-SegaJe pourrais commencer cette section en vous parlant rapidement du développement avec quelques anecdotes trouvées ici et là sur internet. Mais j’ai mieux et beaucoup plus intéressant. Je vous conseille le dernier livre publié par par Ken Horowitz chez Third Editions. Si comme nous, vous êtes un amoureux inconditionnel de la marque au Logo bleu et que vous avez dépensé des centaines de pièces dans leurs machines à sous distractives, cet ouvrage est fait pour vous. Chacune de nos licences préférées y sont détaillées et ce, depuis la naissance de l’arcade chez SEGA. C’est une vraie mine d’or d’informations, faire du repompage ne rendrait pas service à l’ouvrage ni à l’auteur. C’est un excellent complément à la gamme « Ages » de la Switch.

 

map1

Revenons à nos moutons, est-ce que la conversion de Fantasy Zone sur Switch est une réussite ? Tout simplement OUI. M2 a comme à son habitude réussi à sublimer le jeu et le rendre accessible au plus grand nombre sans pour autant supprimer le côté intransigeant du titre. Petit rappel pour les éventuels novices, c’est du one shoot, au moindre contact avec un projectile ennemis et c’est l’explosion de pixel de notre vaisseau. Et par moment, l’écran en est garni en mode « couscous boulette », trouver une issue est quasi impossible. Pas de changement de ce côté-là, pas de barre de vie arcade oblige et pas de rewind non plus, sans doute le seul défaut de cette adaptation.

Pour nous aider dans notre reconquête de la paix de la Fantasy Zone, en plus du traditionnel magasin d’upgrade, nous disposons d’une carte avec l’emplacement des dix ennemis obligatoires à abattre dans le niveau pour atteindre le boss, des indicateurs en forme de doigt qui nous indiquent à quelle hauteur et distance il se situe, le tout en temps réel. Un emplacement de sauvegarde / chargement rapide ainsi qu’un bouton tir turbo (auto fire) qui double la vitesse de tir d’Opa-Opa sont également disponibles.

Nous avons aussi une tirelire qui cumule tout l’argent collecté lors de nos précédentes sessions. Monnaie que l’on peut réutiliser partiellement ou intégralement en début de partie afin de commencer un niveau avec un petit bonus non négligeable. Stage que l’on pourra également choisir une fois celui-ci atteint pour la première fois. Je pense qu’avec toutes ces aides, même Terry alias black KVO de Level Max pourrait atteindre le niveau 2 sans problème (bisous les copains !).

Graphiquement, le titre n’a pas pris une ride (contrairement à moi), c’est toujours aussi mignon. J’aime vraiment le panel à côté de l’écran qui nous rappelle les différentes armes et options disponible dans le SHOP. Que ce soit sur portable ou en mode dockée, le jeu est magnifique. Il est possible en passant par le menu option, d’appliquer un filtre scanline, lissage ou les 2 cependant je trouve qu’ils ne servent à rien. Au contraire, le filtre scanline assombrit le jeu et le lissage « mochise » le jeu. Rien ne vaut les graphismes d’origine.

Les musique de Hiroshi Kawaguchi sont toujours aussi efficaces, j’ai qu’une chose à dire, vivement le vinyle. Elles restent en tête et collent totalement à l’ambiance du titre. D’ailleurs si le thème Opa-Opa est jouable sur Samba de Amigo ce n’est pas pour rien 😉. (voir le livre La Révolution arcade de Sega pour plus d’info)

2510225e15b1df868941.34585909-Gameplay 2

Le mode Upa-Upa vous donnera des sueurs froides pour en venir a bout. Moi j’ai arrêté les frais :’)

Afin de rallonger une durée de vie, il y a également un mode time attack qui permet de partager vos performances en ligne mais surtout le mode Upa-Upa. Dans ce mode, changement de vaisseau et de labeur. Si vous trouviez le mode arcade déjà exigeant pour vous reflexes, ici la difficulté monte encore d’un cran. Même si les environnements traversés sont les mêmes que dans le mode arcade, notre tir de base est moins puissant et la chose la plus intéressante est la gestion des upgrades. Celle-ci ne se fais pas via le shop mais via les joycons droite / gauche avec une utilisation comptée soit à la seconde ou à l’unité. Cela rajoute une contrainte supplémentaire et un petit côté stratégique. Faut-il dépensé quelques piécettes pour réduire la nué ardente d’ennemis ou économiser jusqu’au boss ? bref de quoi rajouté de longue heure de plaisir ou de torture \o/.

En conclusion, redécouvrir Fantasy Zone 30 ans après mes premières parties sur Master System fût un réel plaisir. La musique, les décors, la jouabilité tout est sublime dans ce titre. M2 a encore frappé fort et pour 7€ (et moins si vous tombé sur une promo), si vous rechercher un petit shoot mignon a la musique endiablée, ce jeu est pour vous.

Opération Ninja : Shinobi

Coming soon….. ou pas, en attendant, je vous laisse en compagnie de notre shinobi made in France.

 

(Visited 6 times, 1 visits today)